Accédez à mes ressources gratuites...

Et téléchargez les outils qui vous aideront

dans votre vie de maman extra et ordinaire!

Bonjour les Extra-Mamans!

Décidément, cette fin d’année scolaire m’inspire puisque, je continue sur l’élan de mon dernier article concernant la scolarisation en milieu ordinaire d’un enfant aux TSA . Cette fois, c’est pour vous dire à quel point Sam a progressé pendant ces 9 mois passés avec une éducatrice spécialisée pour autistes à ses côtés.

1er trimestre: la découverte et les premiers progrès

Après une année de petite section mouvementée par les démarches de diagnostic puis, de demande d’accompagnement, le début de l’année de moyenne section a été marqué par l’arrivée d’une éducatrice spécialisée qui allait prendre en charge Sam.

A la rentrée en classe de Moyenne Section, Sam était encore très souvent dans sa bulle. Il a toujours été heureux d’aller à l’école, mais à cette époque, c’était surtout pour vaquer à ses occupations favorites (stéréotypies), en l’occurrence, faire tourner les assiettes sur elles-mêmes, fixer ponctuellement le détecteur de fumée lorsque la lumière rouge s’allumait, observer le “paysage” par la fenêtre et courir dès que possible.

Sam avait pris l’habitude d’être en “roue libre” à l’école; désormais, il serait encadré.

A son arrivée, Anna, l’éducatrice, a tout d’abord pris le temps d’observer Sam, de comprendre son mode de fonctionnement, ses points forts, ses points faibles afin d’adapter la façon dont elle allait travailler avec lui. Les premières semaines, Sam ne portait pas plus d’attention que cela à Anna; le démarrage fut difficile.

Néanmoins, à force de persévérance, Anna a réussi à établir une relation avec Sam et elle a pu commencer à le faire travailler aussi bien sur ses lacunes, que sur des travaux de la classe. Ainsi, dès les vacances de Noël, nous remarquions que Sam avait déjà beaucoup progressé:

  • Capacité à réaliser des jeux d’encastrement et d’empilement
  • Ecoute et respect des consignes
  • Maintien de la position assise à une table de travail
  • Développement du comportement d’imitation (par rapport à l’adulte uniquement)
  • Développement de la communication grâce à l’utilisation des pictogrammes (cliquez ici pour en savoir plus)
  • Début d’intégration des codes sociaux: politesse, communication par le regard.

Le second trimestre

a été marqué par une grosse fatigue, de nombreuses absences liées aux rhumes, grippes et gastro; néanmoins, les acquis précédents ont pu être renforcés.

A la fin de l’année: une explosion de progrès

Dès le retour des vacances de printemps, Sam a fait de fulgurants progrès, en commençant par la diversification de son alimentation ce qui, à sans doute remédier à son état de fatigue. (lire mon article sur la diversification alimentaire)

Ensuite, grâce la forte implication d’Anna, Sam n’a cessé de s’améliorer:

  • Utilisation systématique des pictogrammes pour effectuer une demande
  • Communication avec des personnes autre qu’Anna: la maîtresse, l’ATSEM
  • Apprentissage de la  numérisation, du triage (tailles, couleurs, formes)
  • Préparation du spectacle de fin d’année: ronde avec des camarades
  • Réalisation de puzzles
  • Sam attend son tour lors des goûters d’anniversaire
  • Sam a pu déjeuner à la cantine et manger son repas (en partie du moins)
  • Activités artistiques: l’utilisation des différentes consignes acquises pendant l’année a permis de réaliser des chefs d’œuvres
    9 mois avec une éducatrice spécialisée pour autistes

Ces dernières semaines, Sam était encore plus joyeux que d’habitude et parlait souvent d’Anna à la maison; si bien que les derniers jours de l’année scolaire, il la réclamait même le week-end et avait un grand sourire lorsqu’il la retrouvait enfin le lundi matin.

Et après?

Sam est désormais en vacances (bien que je doute qu’il comprenne ce concept).

Lui comme moi, allons nous reposer car cette année a été intense, un peu de repos est donc bien mérité.

Cependant, je ne peux m’empêcher de penser à la rentrée…

A ce jour, je ne sais pas si Anna pourra de nouveau accompagner Sam en grande section, mais je le souhaite vraiment car elle a transformé mon fils en un petit garçon presque “ordinaire”; il me donne même la main en sortant de l’école!

Faute de meilleure solution, Sam sera accompagné par une AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire) ce qui sera insuffisant pour poursuivre dans la lignée impulsée par Anna. Or, si le travail entamé par Anna n’est pas poursuivi, cela risque de compromettre l’entrée de Sam à l’école élémentaire en milieu ordinaire.

Je ne souhaite pas que Sam intègre une structure spécialisée pour enfants autistes

car il est capable de fournir de fabuleux efforts en milieu ordinaire, à condition qu’il bénéficie d’un accompagnement adapté à ses besoins.

Je positive et surtout je me donne les moyens pour obtenir ce que je veux!

En attendant, prenez bien soin de chère Extra-Maman!!!!


Vous avez aimé cet article? Faites-le savoir en le partageant sur les réseaux sociaux!

Accédez à mes ressources gratuites...

Et téléchargez les outils qui vous aideront

dans votre vie de maman extra et ordinaire!

madamb

Qui suis-je?

Myriam, mumpreneur geek, j’accompagne les mamans à entreprendre leur nouvelle vie, tout en partageant ma vie extraordinaire.

9_mois_avec_une_educatrice_specialisee

Pin It on Pinterest

Share This