Accédez à mes ressources gratuites...

Et téléchargez les outils qui vous aideront

dans votre vie de maman extra et ordinaire!

Bonjour les extra-mamans!

Se sentir impuissante alors que votre enfant est en crise et que tous les regards se tournent vers vous; vous connaissez?

Entendre votre enfant crier alors que quelques secondes plus tôt; tout allait bien, ça vous parle?

Pour moi, les crises se sont multipliées ces dernières semaines, à tel point que, j’ai comme l’impression de retourner plusieurs mois en arrière.

Pourtant, pour gérer ces crises au quotidien, je me dois de rester sereine (comme je l’explique dans cet article). Ainsi j’ai mis en place un « mode gestion de crise » comme je vais vous l’expliquer.

Comprendre l’origine de la crise

Chez un enfant autiste, les crises ne sont généralement pas synonymes de caprices mais plutôt le résultat d’une incapacité à exprimer une émotion, un besoin, un ressenti.

Ainsi, le fait de crier, de recourir à des stéréotypies (comportements répétitifs), de produire des écholalies (répétition en boucle de paroles hors contexte) traduisent une situation inconfortable vécue par l’enfant autiste.

Comprendre l’origine de la crise est donc indispensable afin de pouvoir, par la suite, y faire face.

Commencez par identifiez la cause de la crise; est-elle liée à:

  • un lieu,
  • un moment particulier,
  • un état de l’enfant (fatigue, faim …),
  • une incapacité à exprimer une émotion, un besoin,
  • une incapacité à gérer une émotion (stress, anxiété, douleur, impatience …)
  • une hyperstimulation sensorielle (bruits, odeur, lumières, température …)

Pour chaque type de crise, répertoriez, tous les éléments qui sont susceptibles d’en être à l’origine. Pour vous y aider, je vous ai préparé un carnet de bord que vous pouvez télécharger ci-dessous.

En_mode_gestion_de_crise_avec_mon_enfant_autiste

Accédez à mes ressources gratuites...

Et téléchargez les outils qui vous aideront

dans votre vie de maman extra et ordinaire!

Prévenir la crise :

Une fois que vous avez identifié les facteurs déclencheurs de crises, classez-les en deux catégories :

  • Les facteurs que vous pouvez contrôler: ce sont tous les paramètres sur lesquels vous pouvez agir, vos choix (aller à tel endroit, à telle heure …). Ici, l’objectif est d’éviter, autant que possible, tous les éléments qui pourraient déclencher une crise.
  • Les facteurs incontrôlables : 
    • Tout ce qui est lié à votre enfant : son état, son niveau de sensibilité face à l’environnement (sons, lumière, température, odeurs…), ses émotions
    • L’environnement

Par définition, vous ne matirisez pas ces facteurs, en revanche, vous pouvez aider votre enfant en prenant certaines mesures préventives:

  • Préparer l’enfant en lui expliquant ce qui va se passer (vous pouvez utiliser des images ou des pictogrammes)
  • L’inviter à participer en lui confiant une tâche à réaliser
  • Emportez avec vous des objets qui le rassurent (doudou, jouet …)
  • Limitez les temps d’attente

Profitez des périodes de calme pour réfléchir à la façon dont vous avez réglé la dernière crise, et notez-le dans le carnet de bord que je vous offre:

  • Quelle solution pour mettre fin à la crise?
  • Quelle alternative proposer à  l’enfant?

Ce travail vous permettra d’une part, de réduire le risque de crises et, d’autre part, de les gérer plus sereinement lorsqu’elles se produisent.

Pour illustrer mes propos, voici deux exemples:

A l’extérieur : Je veux aller au centre commercial, or, je sais que lorsque j’emmène mon enfant, il y fait systématiquement une crise. En effet, le centre commercial regroupe tous les ingrédients nécessaires au déclenchement d’une crise : endroit clos, rempli de monde, température élevée, hyperstimulation sonore, visuelle;  tout cela représente un important flux  d’informations que l’enfant autiste ne peut absorber, ce qui peut se traduire par une crise. Par conséquent, 

  • Je choisis un moment où je peux m’y rendre sans lui (facteur que  je peux contrôler)
  • Sinon, je passe en mode prévention: je fais en sorte de réduire les éléments qui pourraient déclencher une crise, ainsi, je choisis d’y aller aux périodes de faible affluence, j’annonce à mon enfant que nous allons nous rendre au centre commercial, je prévois des objets qui pourront le rassurer en cas de crise et surtout, je fais rapidement mes courses.
En_mode_gestion_de_crise_avec_mon_enfant_autiste_centre_commercial

A la maison :

Dès que mon fils rentre à la maison, cela signifie pour lui que c’est l’heure de manger. Il a sa petite routine : il enlève ses chaussures, les range, lave ses mains et court s’installer et, tout cela, en criant. J’y ai droit à chaque fois que nous entrons à la maison, je ne peux pas l’éviter ; en revanche, je peux faire en sorte de la gérer au mieux :

  • Si nous rentrons à l’heure du repas, je fais en sorte que tout soit prêt afin de limiter le temps d’attente de mon fils
  • Lorsque nous sortons pour le « plaisir » (c’est-à-dire que ce n’est pas un rendez-vous, et que je peux donc choisir le moment), je m’arrange pour que lorsque nous rentrions, ce soit l’heure du repas (et que ce soit prêt!).

Faire face à la crise

Malgré toute votre bonne volonté, vous n’avez pas pu y échapper, alors maintenant, vous devez y faire face.

Gérer une crise avec un enfant autiste est un exercice qui demande d’avoir des capacités extra-ordinaires en termes de patience et de maitrise de soi.

Une crise provoque en nous un fort stress car nous devons supporter, plusieurs fois, par jour des cris voire des hurlements, tout en gardant notre calme afin de ne pas aggraver la situation.

Dans les faits, je suis, la plupart du temps, amenée à crier ce qui ne correspond pourtant pas à mon idéal de modèle d’éducation, moi qui inspire à une éducation bienveillante. Cependant, les crises sont devenues trop fréquentes et je suis bien trop fatiguée pour pouvoir garder mon calme tout au long de la journée !

Vous comprenez que je n’ai pas de solution miracle à vous fournir puisque tout d’abord, chaque enfant est différent et aura sa propre réaction face à une action donnée et ensuite, car votre capacité à gérer une crise plus ou moins sereinement dépendra aussi de votre état à ce moment-là.

Néanmoins, si vous avez complété votre carnet de bord, vous devriez aborder cette nouvelle crise plus sereinement.

Pour reprendre mon exemple du centre commercial, si votre enfant fait une crise, vous pouvez vous déplacer, faire diversion en proposant à l’enfant quelque chose qu’il aime ou bien, tout simplement, quitter le centre commercial.

A la maison, lorsque nous rentrons en dehors des heures de repas, je dois faire diversion : j’annonce avant de rentrer que nous allons faire telle activité afin de le préparer à ne pas se diriger vers la cuisine ou bien je lui propose un verre d’eau et en général, je parviens à éviter la crise.

Je ne vous apprends rien en vous disant que gérer une crise avec un enfant autiste est complexe.  C’est pour cette raison qu’il faut profiter au maximum des périodes de calme pour travailler sur les points qui posent problème. Vous seule pourrez trouver la solution qui correspond vraiment à votre enfant, et pour ce faire, vous devez agir par tâtonnement pour être au plus près des besoins de votre enfant.

Que votre enfant soit verbal ou non, vous pouvez rencontrer des difficultés à lui expliquer des choses pourtant simples, pourquoi ne pas essayer d’utiliser des pictogrammes? J’ai d’ailleurs partagé mon expérience avec l’utilisation des pictogrammes dans un article (cliquez ici) que je vous recommande de lire.

Bien entendu, réussir à gérer les crises de son enfant est un travail de tous les jours et qui demande de la constance et de la patience.

N’hésitez pas à me dire en commentaire comment vous gérez les crises de votre enfant.

Je vous envoie plein de papillons les extra-mamans!

 Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur les réseaux sociaux!

Accédez à mes ressources gratuites...

Et téléchargez les outils qui vous aideront

dans votre vie de maman extra et ordinaire!

madamb

Qui suis-je?

Myriam, mumpreneur geek, j’accompagne les mamans à entreprendre leur nouvelle vie, tout en partageant ma vie extraordinaire.

En_mode_gestion_de_crise_avec_mon_enfant_autiste

Pin It on Pinterest

Share This