Accédez à mes ressources gratuites...

Et téléchargez les outils qui vous aideront

dans votre vie de maman extra et ordinaire!

Bonjour les Extra-Mamans!

Après une petite pause dans la publication des articles, je reviens pour m’adresser aux mamans qui sont dans la phase d’interrogation, de doutes ou  qui sont en train de traverser l’étape du diagnostic de leur enfant.

La phase d’interrogation

Vous avez peut-être remarqué vous-même des choses troublantes dans le comportement de votre enfant, ou bien est-ce des personnes de votre entourage qui vous ont mis la puce à l’oreille. En tout cas, vous vous posez des questions et commencez à y chercher des réponses. Vous consultez les différents sites internet consacrés à l’autisme et, sur chacun, vous reconnaissez les traits de votre enfant.

Votre enfant a des intérêts peu commodes, peu nombreux, il ne communique pas ou très peu, multiplie les crises sans raison… la liste est longue.

Chaque jour, au fil de vos recherches, vos doutes se confirment. Cependant, vous ne savez pas quoi faire: à qui s’adresser? par où commencer? et vous êtes également paralysée par la peur de l’inconnu.

La montée de la pression

Plus le temps passe et plus vous sentez que vous devez passer à l’action, non seulement pour savoir, mais aussi, pour pouvoir prendre les dispositions nécessaires à la prise en charge de votre enfant. Vous vous sentez chamboulée, partagée entre votre volonté d’aider votre enfant mais aussi votre peur d’affronter la vérité et ses conséquences.

Comment est-ce que mon enfant est devenu autiste?

C’est l’une des questions inévitables pendant cette étape qui précède le diagnostic.

Est-ce ma faute? Aurais-je pu l’éviter? Les questions de ce type circulent en boucle dans votre tête, sans que vous ne puissiez y répondre; pourtant, elles vous empoisonnent l’esprit. Pour vous aider dans ce moment de remise en question, je vous offre un guide “Comment aborder sereinement le diagnostic d’autisme de son enfant”, dans lequel je vous donne des conseils pour vous débarrasser de vos pensées négatives et aller de l’avant.

Passez à l’action

Ne perdez pas de temps et agissez le plus rapidement possible car généralement, les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous dans les centres référents sont relativement longs.

 

Par où commencer?

Faites part de vos inquiétudes à des professionnels qui sauront vous orienter, notamment le pédiatre qui suit habituellement votre enfant ou bien au centre de Protection Infantile et Maternelle (P.M.I.).

Les premiers rendez-vous occasionnent beaucoup de stress provoqué par la peur de ce qui va nous être annoncé; c’est pour cela que je vous recommande de préparer une liste de toutes les caractéristiques autistiques que vous avez repérées chez votre enfant ainsi que de vos questions.

Pendant plusieurs mois, vous allez vous rendre à divers rendez-vous et rencontrer plusieurs professionnels; à chaque fois; vous devrez répondre aux mêmes questions ce qui, selon votre situation personnelle n’est pas forcément agréable. Pour éviter de répéter votre histoire personnelle à chaque rendez-vous, vous pouvez l’écrire et la présenter lorsque l’on vous demande de vous raconter pour la n-ième fois.

 

Le chemin est long

Effectivement, avoir un enfant autiste signifie que pendant plusieurs années, nous allons devoir partager notre vie avec des professionnels qui vont aider notre enfant à vivre une vie ordinaire, en tout cas, tel est l’objectif à atteindre. Etre une maman Ordinaire n’est pas facile tous les jours, alors que dire lorsque l’on est en plus, Extra.

Nous devons oublier la perfection dont nous rêvions, faire des sacrifices mais surtout, lâcher prise. Nous devons cesser de nous mettre la pression et seulement profiter du moment présent. Profiter des moments où notre enfant est calme, souriant et en tirer de l’énergie pour affronter les moments de crises.

J’en profite également pour vous dire de prendre soin de vous, de ne pas vous oublier. Vous allez certainement faire passer les besoins de votre enfant avant les vôtres, mais en faisant cela, vous risquez de vous épuiser. Alors, dans la mesure du possible, essayez de vous accorder des moments pour vous uniquement, ne serait-ce qu’une heure ou deux. Votre enfant a besoin d’une maman en forme et pas d’une maman fatiguée, énervée, qui survit plus qu’elle ne vit.

Pensez à prendre soin de vous afin d’être pleine d’énergie pour vous occuper de votre enfant!

C’est une nouvelle aventure qui commence pour vous, mais je vous assure que c’est très enrichissant

 

Bon courage et n’oubliez pas que vous êtes une maman Extra  et Ordinaire!

Envie de réagir à cet article? Laissez vos commentaires en bas de cette page ou rejoignez-moi sur le groupe facebook.

Vous avez aimé  cet article? Partagez-le sur les réseaux sociaux!

Accédez à mes ressources gratuites...

Et téléchargez les outils qui vous aideront

dans votre vie de maman extra et ordinaire!

madamb

Qui suis-je?

Myriam, mumpreneur geek, j’accompagne les mamans à entreprendre leur nouvelle vie, tout en partageant ma vie extraordinaire.

l_etape_du_diagnostic_d_autisme

Pin It on Pinterest

Share This